Review – De l’autre côté du Ciel par Prince7

Catégories :

 

DISQUE FOURNI PAR L’EDITEUR

 

Synopsis : « Lubicchi vit au milieu de grandes cheminées dont l’épaisse fumée recouvre depuis toujours le ciel de sa ville. Il aimerait prouver à tous que son père disait vrai et que, par-delà̀ les nuages, il existe des étoiles. Un soir d’Halloween, le petit ramoneur rencontre Poupelle, une drôle de créature avec qui il décide de partir à la découverte du ciel.»

 


Caractéristiques :

  • Durée : 100 minutes
  • Disponibilité : 17 décembre 2022
  • Prix de vente éditeur : 19,99 €
  • Edition simple blu-ray

 


Qualité technique :

 

De l’autre côté du Ciel est un film CGI incorporant quelques éléments de 2D par endroits.

Il est produit par le Studio 4°C qui a plutôt tendance à soigner ses masters (ici un master ciné) mais laissent souvent un peu de banding par endroits.

Les films en production CGI sont en général moins sujets aux soucis de colorbanding que les films d’animation 2D, et c’est le cas ici malgré quelques scènes où ce dernier reste visible.

Je pense notamment aux passages sous-marins et la scène dans la voiture vers le milieu du film qui en souffrent beaucoup et mériteraient d’être traités à l’aide d’un dithering.

A noter aussi un débit moyen de 25mbps (plutôt bien optimisé) mais visiblement utilisé pour faire tenir le film sur un BD25 au lieu d’un BD50, un choix que je trouve discutable, notamment avec l’absence de bonus sur le disque (voir la partie « Edition » de la review) et qui pourrait aussi être la cause d’une partie du banding présent dans le film.

 

 

L’encodage reste néanmoins plutôt satisfaisant, le débit ne chutant pas (en dehors du générique de fin sur plan noir, ce qui est normal), sans problème de colorimétrie ou de gamma, même si le film aurait mérité un meilleur traitement.

Captures d’écran du blu-ray : https://imgur.com/a/FDJx0xW

Mediainfo du film : https://pastebin.com/H84rJHnn

BDinfo du film (à télécharger pour afficher correctement) : https://pastebin.com/gVnp3vzT

 


Qualité sonore :

 

Deux pistes pour cette édition :

Une VO en DTS-HD MA 5.1 48kHz 16bits

Une VF en DTS-HD MA 5.1 48kHz 16bits

Pas de problème relevé au niveau de l’encodage audio, cependant je suis un peu déçu de la VF du film.

Le jeu d’acteur est bon mais l’adaptation laisse à désirer sur certains points.

Par exemple le personnage de Scoop qui parle souvent en rimes en VO, parle normalement en VF.

Quatre passages musicaux chantés en japonais sont présents dans le film ainsi qu’au générique de fin, mais la VF ne gère pas bien ces segments.

En effet, bien que la première chanson ainsi que le générique de fin restent en japonais, les 3 autres sont proposées en versions instrumentales sur la VF, ce qui nuit à l’intention artistique du film.

Il aurait fallu laisser les chansons en japonais ou bien les doubler en français je pense.

C’est dommage donc que le travail d’adaptation n’aille pas au bout des choses, mais heureusement le jeu reste bon en lui-même et la VO ne présente aucuns défauts.

 


Edition :

 

Arte Editions m’a fourni l’édition blu-ray du film, dans un boitier amaray avec un fourreau en carton présentant les mêmes visuels que le boitier et donc à l’intérêt limité.

Une planche de stickers est offerte dans le boitier mais aucun bonus vidéo n’est présent sur le disque.

En effet, une édition spéciale Fnac a été annoncée avec un DVD bonus proposant  :

 

  • Tokuban : « L’histoire et la fabrication du film » (35 min)
  •  Taidan : « Conversation entre l’auteur Akihiro Nishino et le réalisateur Yusuke Hirota » (47 min)
  •  Zikai : « Poupelle, et après ? Interview de Akihiro Nishino » (21 min)
  •  Philippe Katerine prète sa voix à Poupelle (1 min)
  •  Connaissez-vous le Kamishibaï ? (1 min)

 

A noter que la fiche Amazon semble erronée, indiquant la présence de ces bonus bien qu’ils soient exclusifs à l’édition Fnac.

Pour ce qui est de la traduction, elle ne m’a pas posé de soucis, elle a été effectuée chez TITRAFILM.

Cependant l’emplacement des sous titres laisse à désirer, n’étant pas positionnés au-dessus de la bande noire inférieure de l’image.

La première ligne de sous-titre apparait donc au-dessus de la bande noire et la seconde ligne dans la bande noire, ce qui est déstabilisant.

Photos du coffret : https://imgur.com/a/yOLbuz4

 

 


Conclusion : Bien que l’édition présente des défauts et qu’en utilisant un BD50 au lieu d’un BD25, les bonus auraient pu être inclus sur le blu-ray directement, le film reste présenté avec un encodage de plutôt bonne facture malgré un banding assez visible par endroits.

Il reste tout à fait recommandable pour les intéressés.

 

 

Achat de l’édition Fnac recommandé

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *