Review – Je Peux Entendre l’océan par Prince7

Catégories :

DISQUE FOURNI PAR L’EDITEUR

Synopsis : « Premier émoi amoureux, et une amitié transformée à jamais. Une silhouette aperçue sur une quai ramène tout à la surface. »

Caractéristiques :

  • Durée du film : 72 minutes
  • Disponibilité : 22 juin 2022
  • Prix de vente éditeur : 19,99€
  • Edition blu-ray simple

Qualité technique :

Je Peux Entendre l’océan est un titre inédit en France, il n’y a donc pas d’édition Française à laquelle comparer le blu-ray de Wild Side.

Le film datant de 1993, celui-ci est produit sur celluloïds et possède une restauration que je trouve de très bonne facture malgré une stabilisation perfectible de l’image.

Les couleurs sont douces, assez chaleureuses (c’est bien, on conserve une qualité filmique à l’image), le grain est fin mais bien présent et je trouve mieux géré que sur d’autres restaurations du studio Ghibli où il a tendance à être figé, bien qu’il reste traité et donc un peu artificiel.

C’est une image très agréable mais assez mal retranscrite par l’encodage de Wild Side.

En effet, malgré un débit élevé et l’utilisation de x264, le blu-ray français du film possède un problème de gamma comme pour La Colline aux Coquelicots.

Cela veut dire que tous les défauts du master sont relevés et la colorimétrie s’en retrouve affectée (image plus terne et plus lumineuse).

Un défaut récurent est l’apparition de macroblocks dans les cheveux des personnages, c’est assez visible.

Les paramètres x264 auraient aussi pu être être affinés pour le type d’image présente sur ce blu-ray et réduire le risque de macroblocks dans les cheveux, mais ils restent plutôt corrects ici.

C’est donc un raté sur la technique, ce blu-ray me laissant sur ma faim.

Il reste à noter que le problème de gamma est aussi présent sur la version Netflix et semble aussi l’être sur le blu-ray US.

Il pourrait donc provenir du matériel fourni, mais ce n’est qu’une supposition.

Captures d’écran du BDFR (cliquer sur les images pour les afficher en 1080p) : https://slow.pics/c/2LQHVrUO

Comparatif BDFR/BDJP : https://slow.pics/c/op4ltS65

Mediainfo du film : https://pastebin.com/4Xxs0QWw


Qualité sonore :

Deux pistes audios sur ce blu-ray :

Une VO en DTS-HD MA 2.0 48kHz 24bit

Une VF en DTS-HD MA 2.0 48kHz 24bit

La piste VO ne présente aucun problème, je la trouve excellente et assez bien restauré, le son est chaleureux, pas trop filtré, très naturel compte tenu de l’âge du film.

La piste VF ayant été enregistrée récemment, le son est plus clair.


Edition :

L’éditeur ne m’ayant fourni que le disque, je ne peux pas juger le contenu physique de cette édition mais il est indiqué que deux cartes sont proposées dans le boitier en bonus.

Je n’ai pas relevé de problème au niveau du sous titrage si ce n’est une absence de traduction des panneaux précédant le film. La traduction est plutôt bonne et la police d’écriture se veut lisible et sobre.

En bonus vidéo on retrouve un documentaire rétrospectif de 50 minutes très intéressant sur le film, produit en 2003.

C’est un ajout conséquent qui vient compenser la durée relativement courte du film.


Avis sur l’œuvre :

Je Peux Entendre l’océan est un magnifique film que je trouve injustement boudé à l’international et totalement méconnu en France à cause de sa non-disponibilité.

Il ne plaira pas à tous étant donné le thème abordé et certains personnages mais il aura su me convaincre, notamment par son excellente mise en scène et son découpage.


Conclusion : l’édition que nous livre ici Wild Side est décevante à cause d’une qualité vidéo non maitrisée. C’est frustrant car c’est la seule édition du film disponible en France. Le film reste regardable mais personnellement je reste sur ma faim malgré la présence d’un documentaire bonus apportant une réelle plu value.

Achat à faire en connaissance de cause

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.