Review – Pet par Prince7

Catégories :

Synopsis : « Le pouvoir d’infiltrer les esprits et manipuler les souvenirs. Ceux qui l’ont sont craints, haïs et appelés pets. Hiroki et Tsukasa ont tous deux ce pouvoir. Sans le lien spécial qui les unit, il aurait consumé leurs coeurs fragiles. Mais “la Compagnie”, une organisation secrète, exploite cyniquement leur désir d’être ensemble. Quelles conséquences une distorsion de leur lien aura-t-elle ? »

Staff :

  • Réalisation : Takahiro Omori
  • Histoire originale : Ranjô Miyake
  • Planification : Kôji Yamamoto
  • Structure de la série : Sadayuki Murai
  • Assistant réalisateur : Ayumu Kotake
  • Character Design : Junichi Hayama et Masashi Kudô
  • Direction de l’animation : Masaki Yamada et Masaki Hinata
  • Chefs décorateurs : Kentarô Akiyama et Tomoko Zama
  • Photographie : Wakana Moriya
  • Superviseur 3D : Kazuaki Hara
  • Couleurs : Reiko Iwasawa
  • Montage : Kazuhiko Seki
  • Musique : Hidekyuki Shima
  • Directeur de production : Katsuki Otaka
  • Producteur exécutif : Yûhei Satô
  • Studio d’animation : GENO STUDIO INC
  • Nombre d’épisodes : 13
  • Prix de vente éditeur : 39,95€
  • Disponibilité : 24 août 2021
  • Edition combo 2BD + 3DVD

Qualité technique :

Dans l’ensemble, la qualité vidéo est acceptable sous certaines conditions.

Un grain numérique a été appliqué sur l’anime Pet, ce dernier fait partie de l’esthétique de l’œuvre.

Le problème est que le blu-ray que nous propose Kazé a du mal à gérer ce grain, ce qui fait que l’image a tendance à pixeliser et du colorbanding apparait sur certains dégradés de couleur.

C’est principalement un problème de rétention du grain, c’est-à-dire qu’une image sera affichée correctement mais les deux images suivantes vont avoir tendance à pixeliser (c’est très visible sur l’opening qui souffre de macroblocking).

Il aurait pour ça fallut utiliser des paramètres d’encodage différents étant plus adaptés à la gestion du grain.

Le débit moyen est de très exactement 30Mbps, et ce sur l’intégralité des épisodes.

Je pense que Kazé a utilisé les même paramètres d’encodage sur Pet que sur le film Code Geass : Lelouch of the Re;surrection, ce dernier ayant aussi un débit moyen de très exactement 30Mbps (pourtant ce sont deux sources vidéos très différente qu’il faut traiter différemment).

Le blu-ray japonais ne souffre pas autant de ce problème malgré son débit moyen de 25Mbps très exactement, sur l’intégralité des épisodes lui aussi.

Nous ne sommes donc pas ici confrontés à un manque de place (le premier disque est rempli à 40GB et le second à 35GB) mais à des paramètres d’encodages inadaptés.

Il aurait été plus pertinent ici d’utiliser le compresseur x264 (utilisé par exemple sur les blu-rays Eurozoom et sur la série Violet Evergarden chez Alltheanime) qui est bien plus efficace pour ce type d’image que le compresseur H.264 utilisé par Kazé sur ce blu-ray.

Malgré cela, l’encodage reste de bien meilleure que sur Amazon Prime Video (plateforme de diffusion du simulcast) et le tout reste très regardable, le colorbanding étant tout de même assez rare.

Il reste décevant que la qualité ne soit pas au niveau du blu-ray japonais, les deux éditions utilisant le même nombre de disques.

J’espère que Kazé va mettre à jour ses outils et paramètres d’encodages pour les prochaines sorties.

Suite d’images montrant le problème de rétention du grain : https://slow.pics/c/kqGfQXPL

Sur captures d’écran suivantes, j’ai décidé d’utiliser à la fois des images touchées par ce problème ainsi que d’autres ne l’étant pas pour avoir une vision globale du blu-ray. Il faut garder en tête que ces captures d’écran ne sont qu’à titre indicatif et que le rendu est très différent en mouvement étant donné la nature granuleuse de l’image.

Comparatif BDJP / BDFR : https://imgsli.com/NjkzODM/0/1

Captures d’écran supplémentaires BDFR : https://imgur.com/a/3loLLGc

Qualité sonore :

Une piste de VO en PCM 2.0 48kHz 24bits pour ce blu-ray.

Le son est ici identique au blu-ray japonais, le PCM étant un format sans perte et non compressé.

C’est un bon point pour cette édition qui offre donc la meilleure qualité audio disponible pour cette série et propose un son de meilleure qualité que ce qui est disponible en VOD.

On notera tout de même que le mixage de la scène finale de la série laisse beaucoup à désirer, la musique écrasant les dialogues.

C’est un problème présent aussi sur la diffusion Amazon Prime et sur le blu-ray japonais, ce n’est donc pas un problème de cette édition.

Pas de VF, surement bien trop couteux pour une série de niche comme Pet, son absence est donc compréhensible, d’autant plus que de nombreux passages de l’anime sont parlés en mandarin par les protagonistes, rendant le tout d’autant plus compliqué à doubler.

Edition :

Kazé a fait le choix de retraduire la série plutôt que de réutiliser la traduction d’Amazon.

Celle du blu-ray me semble meilleure, la tournure des phrases est plus agréable et la mise en page bien plus lisible.

En effet, plusieurs passages de Pet sont en mandarin ou sous la forme de monologues interne, ainsi que des répliques ayant lieu en même temps.

La diffusion Amazon Prime gèret très mal ces passages, ne faisant aucune distinction entre le japonais et le mandarin, entre les dialogues parlés et pensés et devenait difficile à suivre quand plusieurs personnages parlent en même temps.

Le blu-ray met en italique les pensées et le mandarin pour les différencier plus facilement du reste ce qui aide à la compréhension.

Les répliques ayant lieu simultanément sont elles aussi bien mieux séparés et lisibles pour que l’intégralité de la conversation soit facile à suivre.

C’est un véritable avantage de cette édition blu-ray facilitant grandement la compréhension de l’œuvre et le confort de visionnage.

L’édition en elle-même est minimaliste tout comme sur Babylon.

Les deux séries font partie d’une collection à bas couts permettant de sortir des œuvres à risque financièrement.

Les visuels choisis sont jolis et font que le coffret (bien que fragile car dans un fourreau souple) est agréable à voir.

Les deux blu-rays et trois DVD ont tous un visuel différent ce qui est mieux que Babylon où il n’y avait que deux visuels (un pour les DVD et un pour les blu-rays).

Il reste cependant toujours très discutable d’utiliser un format digistack car il ne tiendra pas dans le temps, il n’est pas très joli et il n’est pas plus ergonomique qu’un digipack offrant plus de libertés créatives et étant plus solide.

Kazé pourrait aussi s’inspirer de Kana et ne sortir ce type de série qu’en blu-ray dans un simple boitier amaray mais aux finitions travaillées.

On retrouve en bonus les génériques creditless avec karaoké intégrés, il est toujours dommage que ce karaoké ne soit pas désactivable mais son inclusion reste la bienvenue.

Photos du coffret : https://imgur.com/a/nbk28pp

Avis sur l’œuvre :

Pet vient de GENO STUDIO INC, un studio composé principalement de membres du studio Manglobe (ayant fait faillite notamment à cause d’un piratage important de leurs productions). C’est une équipe talentueuse mais ne disposant pas de beaucoup de financements, ce qui se ressent durant le visionnage de leurs séries. Pet ne nous impressionnera donc pas sur ce point, le studio étant trop ambitieux par moment et n’arrivant pas toujours à avoir un rendu agréable sur les passages les plus poussés visuellement. Cependant, Pet offre un concept intéressant et une intrigue sur une recherche du bonheur, le handicap et la loyauté que j’ai trouvé agréable à suivre.

Les personnages ne sont pas très attachants au début mais gagnent en profondeur avec le temps et sont finalement un point fort de la série.

Certains seront peut-être déçu que l’idée proposée dans les premiers épisodes ne soit pas plus présente dans le reste de la série, mais ceux voulant un seinen psychologique sur des jeux de confiance, de trahison et d’intérêts personnels tout en combinant cela à du surnaturel seront surement intéressés.

Pet est une série que je peux donc recommander à ceux prêts à expérimenter et à passer outre d’une présentation technique décevante mais à la direction artistique ambitieuse.

Conclusion : Le bilan est ici un peu mitigé. Ce n’est clairement pas le désastre qu’était Babylon mais j’attendais tout de même plus de cette édition blu-ray. Malgré tout, la présentation vidéo reste acceptable et les problèmes notés sont peu visibles dans une pièce relativement éclairée. C’est donc une recommandation en demi-teinte pour un publique averti. C’est une bien meilleure expérience de visionnage que la diffusion Amazon Prime Vidéo et ça ne posera pas de problèmes à ceux cherchant simplement à voir l’œuvre dans des conditions acceptables, mais ce blu-ray ne conviendra probablement pas aux plus exigeants, aux mieux équipés et ne regardant que dans le noir complet. Le blu-ray que propose Kazé est trop éloigné de l’édition japonaise pour le recommander les yeux fermés, mais je ne pense pas non plus qu’il soit suffisamment mauvais au point de renoncer à l’achat.

Achat recommandé aux intéressés

Si vous êtes intéressé pour l’acheter :

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *