Posted on

Synopsis : « Procureur dans un district de Tokyo en pleine mutation, Zen Seizaki enquête sur une entreprise pharmaceutique qui commercialise un médicament défectueux. Mais ses investigations l’entraînent bien au-delà de cette affaire, révélant des enjeux politiques et sociétaux autour d’une possible légalisation de l’autodestruction. »

Staff :

  • Réalisation : Kiotaka Suzuki
  • Projet – Production : Kôji Yamamoto
  • Conception des personnages : Zain
  • Décors : Norifumi Nakamura
  • Assistant réalisateur Keisuke Kojima
  • Auteur original : Mado Nozaki
  • Character Design : Keisuke Goto
  • Composition des musiques : Yutaka Yamada
  • Production de l’animation 2D : Revoroot
  • Production de l’animation 3D : Chiptune
  • Nombre d’épisodes : 12
  • Prix de vente éditeur : 39.99 euros
  • Disponibilité : 15 juin 2021
  • Edition combo 2 BD + 3 DVD

Qualité technique :

Deux problèmes majeurs sur ce blu-ray sont à noter. En premier lieu, Kaze nous propose ici un master TV, contrairement à Amazon Prime qui utilise le master blu-ray.

Cette édition ne bénéficie donc pas des retouches visuelles ni de la suppression du filtre antiépileptique sur les scènes les plus intenses (assombrissement de l’image + frame blending).

Ces scènes sont peu nombreuses mais on compte par exemple le premier ending de la série ainsi que le climax du dernier épisode qui souffrent grandement de ce filtre.

C’est un immense point noir pour l’édition blu-ray (et DVD) qui devient automatiquement une expérience de visionnage inférieure à celle disponible sur Amazon, n’étant pas affectée par ce problème.

Le deuxième gros problème est un colorbanding très prononcé.

Babylon est très compliquer à traiter, la série utilisant de nombreux dégradés de couleurs et des environnements très sombres à nombreuses reprises.

Malheureusement, l’utilisation du master TV n’arrange surement pas les choses, celui-ci pouvant être moins bien traité d’office que le master blu-ray, le colorbanding est visible sur un nombre important de scènes, malgré un débit moyen de 30mbps.

L’image est meilleure que sur Amazon en raison de ce débit plus élevé et le colorbanding y est un peu moins prononcé.

Cependant la mise à niveau reste très légère.

6 épisodes par disques, ces derniers utilisant 32GB sur 50GB chacun.

Pas d’écart de luminosité par rapport à l’édition japonaise ou à Amazon.

Screencaps : https://imgur.com/a/XXrM6on

Comparison Amazon VS BD FR: https://imgsli.com/NjA3MDc

Note : 2/5

Qualité sonore :

Kaze nous propose une piste VO en PCM 2.0 48kHz 24bit pour ce blu-ray.

Rien à signaler sur cet aspect du blu-ray, le son est sans pertes et restitue bien la déroutante OST de Yutaka Yamada. C’est un bon point pour le blu-ray, la série utilisant très bien ses deux canaux audios à de nombreuses reprises.

L’éditeur a décidé de ne pas produire de VF pour cette série ce qui est dommage pour les fans de doublage.

Note : 4/5

Edition :

Un coffret simple et révélateur de la confiance qu’à l’éditeur en cette série.

Les disques tiennent dans un digipack lui-même contenu dans un fourreau souple.

L’illustration utilisée sur le fourreau est très belle, on regrette donc que celles du digipack soient aussi similaires alors qu’il existe d’autres visuels pour cette série.

On regrette aussi que les spécifications techniques ne soient pas sur un flyer détachable, ce qui permettrait de mettre une autre illustration à l’arrière du coffret.

Le support des disques laisse beaucoup à désirer, ce type de fixation n’étant pas esthétiquement joli et ayant tendance à se décoller avec le temps.

Aucuns bonus physiques ne sont inclus dans cette édition mais on retrouve sur les disques des versions sans crédits des génériques de la série.

Ces derniers sont cependant accompagnés d’un karaoké qui est incrusté directement dans la vidéo plutôt que d’être en sous-titre optionnel, ce qui est dommage.

Kaze a aussi fait le choix de retraduire la série, ce qui est normalement une bonne chose mais qui n’est pas le cas ici.

La traduction du blu-ray laisse beaucoup à désirer et est majoritairement dans le tort comparé à celle d’Amazon.

On prendra par exemple « Le nom du troisième homme » qui devient « Les noms des trois hommes ».

Ou encore « R.A.S » qui devient « La vue est belle », un non-sens total et une erreur révélatrice d’une mauvaise traduction d’après un traducteur professionnel qui m’a appuyé pour cette review.

De plus, aucunes incrustations n’ont été effectuées pour traduire les différents cartons de titres.

Certains sont donc traduits en sous titres, d’autres non, pouvant parfois omettre des informations importantes.

Photos du coffret : https://imgur.com/a/ETUWwsd

Note : 1/5

Qualité de l’œuvre :

Adaptation en anime d’une série de romans, Babylon offre une intrigue intéressante et une belle mise en scène appuyée par une bande son de qualité et une présentation visuelle agréable. Cependant j’ai trouvé que la série avait du mal à nous tenir en haleine jusqu’à la fin à cause de dérives narratives nous éloignant du personnage clé et véritablement passionnant de l’œuvre. La conclusion m’a aussi laissé de marbre, ce qui est dommage car la série a de nombreux points forts et quelques scènes absolument grandioses. Cet anime reste un bon seinen qui mérite d’être vu par les fans du genre.

Note : 3/5

Conclusion : Kaze nous livre un blu-ray sans réel intérêt étant donné que le visionnage de la série sur Amazon Prime est supérieur à cette édition sur de nombreux aspects et que l’éditeur ne nous offre aucun supplément physique. L’absence de VF, le choix de faire un combo BD/DVD et la qualité de l’édition physique montrent bien que Kaze et Crunchyroll n’ont pas confiance en la rentabilité de cette série et ont préféré se contenter du strict minimum pour cette sortie vidéo à l’instar des éditions VOSTFR de chez Kana. Cependant, Kana essaie d’archiver ces séries dans les meilleures conditions possibles tout en offrant un boitier simple mais durable, là où Kaze nous offre une version inférieure de l’œuvre.

Je ne recommande donc pas l’achat du blu-ray, celui-ci ayant un intérêt quasiment nul.

Note globale : 9/20 (10 en réalité mais -1 point de déception)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *