Posted on

Synopsis

Akira Fudo, jeune étudiant sans histoire et avec des parents aux abonnés absents, vit chez les Makimura. Un jour, Ryo Asuka, fils d’un brillant archéologue et ami d’enfance d’Akira refait surface un jour. Le père de Ryo, éminent archéologue et collègue des parents d’Akira, a disparu dans des circonstances tragiques et mystérieuses. Selon Ryo, tout cela serait dû à des créatures démoniaques venues d’un passé immémorial et qui se préparent à s’emparer de la Terre !

Devilman (デビルマン) est un monument du manga que l’on ne présente plus au Japon. Il s’agit d’un titre de référence pour de nombreux grands noms de la Japanimation. Scénarisé et dessiné par Go Nagai (Mazinger, Goldorak, rien que ça…), l’œuvre a eu droit a de multiples adaptation au cours des années. Une première séries TV dans les années 70, inédite à ce jour par chez nous. Deux moyens métrages sous la forme d’OAV à la fin des années 80 ainsi qu’une adaptation plus récente par Masaaki Yuasa, disponible sur Netflix.

Staff

  • Réalisateur : Umanosuke Iida / Tsutomu Iida
  • Scénariste : Umanosuke Iida, Go Nagai
  • Directeur Artistique : Kazuo Ebisawa
  • Char. Design : Kazuo Komatsubara
  • Dir. de l’Animation: Masahiro Ando, Kazuo Komatsubara
  • Compositeur : Kenji Kawai
  • Directeur du son : Etsuji Yamada
  • Studio d’animation : Oh! Production
  • Producteurs : Bandai Visual, Dynamic Planning, Kodansha, Triangle Staff

Fiche technique

  • Format : 4/3 1.33
  • Résolution : 1080p
  • Audio : Japonais 2.0, Français 2.0, Français 5.1
  • Sous-titres : Français
  • Nombre d’épisodes : 2
  • Durée : ±113 minutes
  • Média : BD25 / DVD9
  • Région : B / 2
  • Éditeur : DYBEX
  • Studio d’authoring : AV Media Bcn

Le produit

  • Fourreau plié en portefeuille (parois doublées)
  • Marquage à chaud pour le titre et les logos sur chaque face
  • Boîtier plastique bleu ELITE
  • Jaquette recto-verso
  • Visuel identique pour les deux disques mais de couleur différente: rouge pour le DVD, bleu pour le Blu-Ray
  • Une pièce commémorative, placée dans l’amaray.

Critique

Packaging

Après une première sortie DVD en 2003 chez Manga Vidéo / Pathé, les deux OAVs de Devilman nous reviennent en haute définition chez l’éditeur DYBEX dans un coffret relativement sobre. Le conteneur se présente comme un fourreau noir plié en portefeuille. Plusieurs marquages à chaud parsèment le coffret d’un rouge qui n’est pas inconnu de l’éditeur, puisqu’il correspond en tout point à celui de l’édition collector de Giant Robo, parue en 2008. Les deux coffrets ont des designs assez ressemblant, si on omet la nette différence de taille.

La première de couverture de l’amaray présente l’illustration la plus connue de l’OAV de 1990. Le dos présente un arrangement un peu plus brouillon, avec une capture de l’OAV de 1987 en haut et une de celui de 1990 en bas ainsi que les crédits de production. Le verso est une illustration très sombre de ville avec un effet tâche de sang. Neutre mais préférable à un fond blanc, non imprimé.

La pièce commémorative est un bonus qui fera peut-être plaisir à certains. Pour nous elle ne nous importe que peu.

Technique

Vidéo

Me croiriez-vous si je vous annonce de but en blanc qu’il s’agit d’une upscale ? C’est difficile de prendre ça pour vrai mais c’est totalement véridique ! La qualité vidéo rend tout honneur à la beauté des designs de Kazuo Komatsubara. Les rares défauts se cachent dans les scènes à effets spéciaux et actions mais restent assez peu visible, sauf si l’on fait de l’arrêt sur image.

Pour expliquer la telle qualité de cette upscale, tout laisse penser que les studio Japonais sont partis d’un scan progressif des négatifs d’origine en SD ou EDTV. Les fichiers de bases ne montrent aucun signe de passage à la moulinette NTSC ou PAL et c’est probablement ce qui permet à cette upscale d’être aussi réussie.

Chaque film occupe 11 à 12 Gio sur le Blu-Ray 25Gio, celui-ci est donc rempli à ras bord. Et c’est tant mieux ! Beaucoup trop de sorties Blu-Ray n’exploitent pas tout l’espace disponible, ce qui n’aide pas la qualité vidéo, ici rien à redire.


Il est important de souligner qu’AV Media BCN s’est occupé de plusieurs bon coffrets pour l’éditeur. La colorimétrie ainsi que la luminosité sont justes, ce qui est rare. Devilman a été bien traité et c’est tant mieux. On ne peut qu’espérer que Dybex continue de travailler avec ce laboratoire, et le préfère à celui de Yamato Video.

Sous-titres

Rien à redire. Les sous-titres sont bons, bien placés avec une bordure de taille parfaite.

Audio

Le son est relativement clair. Les pistes sont en DTS-HDMA 16 bits 48 kHz. Chose surprenante pour la VF qui est probablement issue des DVD d’époque ou d’un master fourni par Manga Entertainment. En parlant de la version française, celle-ci n’est étonnamment pas complètement à côté de la plaque pour une VF Manga Vidéo, ce qui est une bonne surprise.

Conclusion

Fan de Devilman Crybaby ? Découvrez une adaptation de Devilman sous un angle différent avec un design qui se rapproche bien plus du manga d’origine.
Simple curieux qui n’a jamais eu la chance de lire Devilman ? Il est temps d’y remédier en lisant le manga, en regardant ces OAVs et Devilman Crybaby sur Netflix !

Note globale: 19/20

Résumé technique

Codec vidéo : H.264

Codec audio : DTS-HDMA 16bits / 48kHz

Débit vidéo moyen : 25 Mbps

Débit vidéo max. : 36 Mbps

Taille d’un film: 11-12 Gio

Informations annexes:

Logiciel de capture : mpv

Les captures sont présentées au lecteur qu’à titre informatif. Celles-ci sont issues du Blu-Ray et non compressées mais peuvent ne pas être parfaitement représentatives.

© 1987 Dynamic Planning•Kodansha•King Records
© 1990 Dynamic Planning•Kodansha•BANDAI VISUAL

Logo de Devilman en bannière par Muums: https://www.deviantart.com/muums/art/Devil-Man-Logo-HD-252684980

Media-Info: https://textup.fr/546420cp

Liens vers les captures:

OAV 1987 https://postimg.cc/gallery/2jGMRtw

OAV 1990 https://postimg.cc/gallery/2zL4K49

Bitrate: https://i.imgur.com/jvxeqJW.png

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *