Posted on

Takato, rédacteur sur le site Manga News souhaite vous partager son animathèque idéale.

Les titres indispensables à avoir

  • Mobile Suit Gundam – Movie Trilogy (All the Anime)

    Bien-sûr, il y a d’abord le fan de Gundam qui parle. Reste que ces trois longs-métrages, en plus de faire figure d’exemple dans la compilation d’une séries en films, constituent une pièce maîtresse de l’animation nippone, pour l’histoire que l’on connait autour de la saga. Trois métrages constituant une histoire poignante, un drame humain subtil et complexe, et une réalisation qui garde un charme vintage, même en 2020. Notons qu’on peut à présent associer le coffret disponible chez @anime avec les deux coffrets Gundam – The Origin, préquel quasi parfait aux films Mobile Suit Gundam.

  • Dragon Ball Z Kai (Kazé)

    Un choix fait à défaut de pouvoir trouver le Dragon Ball Z classique en Blu-ray. Malgré un côté asceptisé et des choix musicaux déroutant, y compris dans la réutilisation des pistes de Shinsuke Kikuchi, « Kai » a pour qualité la retranscription de la deuxième partie du manga de Toriyama sans temps mort, avec une belle image, permettant un visionnage marathon qui ne pose jamais problème. Evidemment, on préfèrerait voir l’original en haute-définition… et surtout les films et téléfilms !

  • Gurren Lagann (All the Anime)

    A l’époque où je découvrais les plaisir du cappuccino, je visionnais pour la première fois ce monument du studio Gainax. Aujourd’hui, ça reste la série d’animation la plus épique et la plus jouissivement démesurée que j’ai pu voir, piquée d’une réalisation qui ne vieillira jamais. Alors, si on peut mettre la main sur une version Blu-ray de l’oeuvre, autant le faire pour profiter de ces chefs d’oeuvre dans les meilleures conditions possibles !

  • RahXephon (Dybex)

    A l’époque de mes grandes découvertes de l’animation, en classe de 3e, RahXephon m’avait particulièrement marqué. Aujourd’hui encore, c’est une œuvre que je préfère à Evangelion pour son ambiance et sa poésie de tous les instants. Apprendre que Dybex prépare une édition collector fut une joie immense, aussi difficile de ne pas conseiller de découvrir ou redécouvrir cette pépite, ô combien sous-estimée, dans une qualité optimale.

  • FullMetal Alchemist (Dybex)

    Le premier anime FullMetal Alchemist est, à mes yeux, un exemple parmi les adaptations animées qui ont cherché à suivre leur propre route plutôt que de retranscrire mot à mot un matériau d’origine. L’intégrale Blu-ray aura mis du temps à pointer le bout de son nez, mais c’est un vrai plaisir de se relancer dans ce grand anime des années 2000 sous ce format. Et si Dybex pouvait rendre de nouveau disponible un tel collector pour Brotherhood, cela ravirait le spectateur que je suis, qui est totalement passé à côté des collectors d’époque.

  • Card Captor Sakura  (Black Box)

Voilà l’un des grands anime de mon enfance, au même titre que Dragon Ball, Pokémon, Yu-Gi-Oh, Digimon et Medabots. Black Box ne s’est pas fichu de nous via l’édition collector, même s’il manque au programme les deux films qui s’ancrent totalement dans le déroulement de la série. Madeleine de Proust pour ma part, mais aussi un série qui n’a pas vieilli… Si ce n’est son adaptation française qui apportait tout un tas de noms franchouillards (Lionel, Dominique, Tiphanie…) dont on rigole aujourd’hui.

  • Mob Psycho 100 (All the Anime)

    Dans les œuvres de ONE, je ne suis pas un grand fan de One-Punch Man, mais j’adore Mob Psycho 100. Le manga a une patte qui peut déplaire, mais l’anime en apporte une vision dantesque via sa réalisation et ses séquences de sakugas démentielles. En attendant une éventuelle sortie de la saison 2 en support physique, la première se doit d’être possédée. Car outre une très bonne intrigue mêlant le fantastique à la tranche de vie, c’est une expérience visuelle à part entière.

Les titres rêvés

  • Devilman Crybaby :

J’aimerais tant que mon anime préféré de 2018 bénéficie d’une sortie physique en bonne et due forme ! Devilman Crybaby m’avait fait revivre les émotions fortes ressenties via le manga de Go Nagai, et j’aimerais pouvoir profiter de l’oeuvre autrement que via Netflix. C’est sans doute l’une des séries pour lesquelles je suis prêt à payer le prix fort pour un collector de grande qualité.

  • Hunter X Hunter (1999) :

Fan de l’oeuvre de Togashi, je continue de préférer la version de 1999 à son homologue de 2011. La première version de Hunter X Hunter, c’est tout une ambiance, un travail visuel excellent à bien des instants, et quelques micro-ajouts fichtrement bien pensés (l’épreuve du bateau de l’examen demeure l’une de mes préférées, alors qu’elle ne sort pas de l’esprit de Togashi). Vu que les regards sont tournés vers la version 2011, une remasterisation de la première adaptation me semble improbable. Mais c’est l’un de mes rêves les plus fous, en ce qui concerne l’animation japonaise.

  • Digimon et Yu-Gi-Oh ! Dans de véritables éditions physiques VF/VO

    Digimon et Yu-Gi-Oh ! Font partie de ces séries animées qui ont bénéficié de gros plans marketing en occident, tout comme Pokémon. Digimon un peu moins, certes. Les versions françaises que nous avons connu, même si on y reste attachés par nostalgie, s’avèrent très différentes des versions d’origine, dans le script mais aussi dans la bande-son. Alors qu’on nous a sorti et ressorti les titres emblématiques des années 70 et 80, peut-être serait-il temps pour les éditeurs de s’attaquer à une nostalgie plus contemporaine. Evidemment, l’exercice ne doit pas être une mince affaire puisque VF et VO sonnent ici comme deux anime à part entière, et que tout un tas de facteurs entrent en jeu. Mais c’est un rêve de bénéficier de versions physiques complète et de qualité pour ces deux titres. J’ai beau avoir l’intégralité de l’anime Yu-Gi-Oh ! De 2000 en DVD, ça reste une édition cheapos qui ne me suffit pas.

  • Turn A Gundam : Là aussi, je me devais d’inclure un titre Gundam la la liste des œuvres que je rêverais de voir éditées. Mon choix s’est porté sur Turn A Gundam, parce que je trouve les réalisations de Tomino fascinantes. Il est capable d’excellentes choses, de moins bonnes aussi ainsi que d’énorme confusions dans ses projets, mais il y a toujours une grande part d’auteur dans ce qu’il développe. Je n’ai jamais vu Turn A, et c’est sans doute le chapitre de Gundam que j’aimerais le plus découvrir tant il doit être celui qui sort vraiment du lot. Evidemment, si on peut avoir 0083 : Stardust Memory, 0080 : War in the Pocket, 08th MS Team et Unicorn dans la foulée, ça serait avec plaisir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *