Posted on

Bruno De La Cruz rédacteur pour le magazine Animeland nous a partagé son animathèque idéale ainsi que ses titres rêvés !

Les titres indispensables à avoir

  • Trilogie Gundam (All the Anime)

Un titre « original » de la génération précédente. Si la trilogie est contestable dans son format, elle n’en reste pas moins un grand morceau d’animation. La marque Gundam commence à doucement trouver son public en France, et c’est tant mieux car on découvre ici du très haut niveau en terme de réalisation pure. Ne vous laissez pas abattre par les fausses idées (je crois) selon lesquelles c’est vieux ou traitant de mecha. Il y a des enjeux forts, c’est très très bien animé, ca toque à la porte de votre conscience, le finish est puissant…Avc ce visionnage vous obtiendrez des clefs de compréhension sur l’évolution de la réalisation, l’acting etc. Pour un petit prix vous avez un Historique respecté par tous les acteurs du milieu.

  • Lain (Dybex)

Pour la génération d’après (grosso modo), je propose encore un projet original (quelque croquis postés sur le web sont devenu des concept design) avec Lain. D’abord par ce que c’est une série qui profite d’une grande réédition BR (la restauration est importante) chez Dybex, permettant d’apprécier au mieux le parti pris graphique si singulier du titre.

Lain c’est aussi une oeuvre violente et visionnaire : deux suicides dès les 2 premiers épisodes, dérive d’internet (à une époque ou l’accès au web n’était pas aussi commun qu’aujourd’hui), double identité…Bref, un petit « Orange Mécanique » de l’animation que l’on doit en partie à ABe, mais surtout à R. Nakamura, décédé.

C’est donc important de soutenir ce type de projet, et de s’essayer à une animation d’époque certes difficile d’accès (plusieurs visionnage sont à prévoir) mais qui n’a aucun jumeau.

  • Ergo Proxy (Dyebx)

Enfin, sortie plus récente, Ergo Proxy. Encore une produit original -c’est important de les aider- qui profite d’un très bon BR chez Dybex. Le réalisateur Shuko Murase continue d’affirmer son penchant pour les prod’ adultes. C’est propre, y’a de l’idée, et le final est vraiment fort.Et puis ca permet de se souvenir du studio Manglobe, jamais avare en prod’ originale.

Les titres rêvés

Il existe évidemment 1000 titres méritant de débarquer chez nous. Mais en voici 3 qui se détachent selon un critère simple : leur influence immortelle dans le monde de l’animation.

  • Birth, un OAV acide et violent que j’avais vu très jeune sans connaitre la poutre qui est derrière Y. Kanada. Un monstre de l’animation dont les travaux continuent d’être une bible dans les studio d’animation (ou les bureau d’animateur). Dybex a déjà mis la main sur ce genre de projet (comme Dragon Dentist ou Number 5), alors pourquoi pas ?

  • Dorodoro et Hyakkimaru : une adaptation, pour changer, mais un grand anime mené par la légende Sugii Gisaburou et qui compte quelque petits talents comme Osamu Dezaki. Il suffit de voir que la version de 2019 a repris au plan près des idées issues de cette version de 69 pour comprendre le respect qu’elle inspire.

  • Tiger Mask : un autre incontournable, qui a marqué là aussi une évolution dans les techniques. Nous sommes en 69 et nous avons des plan séquences, des zoom (des vrais), des caméra qui pivote…Toute l’école de la pause clé, du posing, qui a formé tant et tant de talents chez Toei se retrouve dans cette histoire violente comme je les aime.




Sinon, dans mes caprices, la saison 2 d’Orphen, Shoka (un petit bonbon TV de Prod IG, 2008) et surtout Medarot (des animateurs 5 étoiles) ! Allez l’OM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *