Synopsis (Par All the Anime) :

Après le décès brutal de leur père Zeon Zum Daikun, président de la République de Munzo, le destin précipite Casval et Artesia dans la tourmente. Cherchant à venger son père, Casval prend l’identité de Char Aznable et devient l’un des as des Forces de Zeon, gagnant bientôt le surnom de «Comète Rouge»…

Découvrez tous les secrets de la genèse de Gundam : la montée au pouvoir de la famille Zabi et la proclamation du Duché de Zeon, les premiers faits d’armes de Char Aznable, le développement des Mobile Suits et l’escalade vers un conflit avec la Fédération Terrienne, la terrible Guerre d’Un An.

Staff :

  • Auteur original : Yoshiyuki Tomino
  • Réalisateur : Imanishi Takashi
  • Character-design original : Yasuhiko Yoshikazu
  • Mecha-design : Okawara Kunio
  • Studio d’animation : Sunrise

Caractéristique des Blu-Ray :

  • Format d’image : 16/9
  • Résolution : 1920/1080P
  • 2 Blu-ray double couche (50 GO), 37 Go utilisés pour le premier Blu-ray, 41 Go utilisés pour le deuxième Blu-ray.
  • Bitrate video : 25 Mbps
  • Audio : Japonais DTS-HD MA 5.1, Japonais PCM 2.0, Anglais DTS-HD MA 5.1, Anglais PCM 2.0
  • Sous-titres disponible : Français, Anglais.
  • Durée globale : +- 60 minutes par Oav, soit +- 4H des contenu.
  • Region de lecture : B/2
  • Bonus sur les disques : Trailers.

Bonus coffret Collector :

  • Box rigide
  • 4 arts card illustrées par Yasuhiko Yoshikazu, ces visuels ont été réalisés pour servir de covers aux éditions collectors Japonaise.

Critique technique :

Le travail fournit par le studio d’authoring US Media OCD (Studio qu’utilise assez souvent la branche UK de All the Anime) est de très bonne qualité, les oav’s nous sont présentés dans leurs format d’origine, en 1080P, 23.976 FPS. (NDLR : il semblerait que la définition de production soit du 1440×810)

De ce que j’ai vu de mon premier visionnage et d’un rapide check plus loin dans les oav’s que je n’ai pas encore complètement vu il n’y a rien a redire niveau encodage.

Il n’y a pas de Colorbanding, pas de saccades dans les travellings, pas de pixellisation et la colorimétrie est identique à celle des Blu-Ray Japonais.

Chaque oav est encodé avec un bitrate moyen de 25 Mbps, c’est très correct, il y a certes mieux niveau compression comme par exemple l’édition US de Nozomi qui affiche 28 Mbps de moyenne ou l’excellente édition italienne de Dynit qui affiche 30 Mbps de moyenne surpassant ainsi la version Japonaise (comme ça arrive assez souvent avec cet éditeur)

Le master étant très récent, l’image est très propre et il n’y a pour ainsi dire aucun grain à l’image.

Niveau audio malheureusement il n’y a pas de VF, uniquement la version Japonaise et Anglaise en DTS-HD MA 5.1 ou PCM 2.0 stéréo pour ceux ne possédant pas de matos 5.1.

La qualité du son est (comme pour l’image) très bonne, le son est clair et puissant dans les scènes d’actions, pas de grésillement ou artéfacts audio lors de mon test.

Petite précision au niveau de l’audio, la version DTS-HD MA Japonaise est en 24 BITS pour tous les oav’s sauf pour le deuxième qui est lui en 16 Bits pour une raison que j’ignore, cependant a moins d’être au audiophile très calé dans le domaine vous n’entendrez pas la différence.

Niveau sous-titrage nous avons droit a du classique, ils sont de couleurs blancs avec un contour noir assez épais, ce qui permet de ne pas avoir de mal à les lire même lors de scènes très lumineuses.

Je n’ai pas remarqué de coquilles niveau orthographe ou syntaxe durant mon visionnage.

Les normes sont elles aussi respectée, à savoir un certain nombre de mots par sous-titres et maximum 2 lignes.

Petit bémols, mais je chipote, les edits et autres encarts sont sous-titrés et non pas incrustés dans l’image.

 

Concernant les menus de Blu-ray, c’est très simpliste, nous avons une image d’un des visuels clé fixe et sans aucune musiques.

Globalement nous avons donc des blu-ray de très bonnes qualités qui se rapprochent très fortement des versions Japonaise.

 

Screenshots : 

https://imgbox.com/g/uLaHbOg7JP

Crédits : NLScavenger

Critique coffret :

L’éditeur nous présente les 4 premiers oav’s dans un coffret collector rigide.

La box en elle-même est sympathique mais je ne m’explique pas le choix de l’éditeur d’imprimer de petites tache sombre sur les différentes tranche du coffret (Dos/bas/haut) peut-être une tentative de rendre un aspect un peu usés au coffrets.

Je ne trouve pas cela très esthétique personnellement.

Les 2 Blu-ray sont logés dans des boitiers Amarays classique avec pour chacun une jaquette réversible permettant d’admirer tous les visuels des 4 oav’s.

Niveau bonus c’est assez maigre malheureusement, nous n’avons droit qu’à 4 artcards certes très joliment illustrée pour l’excellent Yasuhiko Yoshikazu, ces artcards représente d’ailleurs les différentes covers des versions Collectors limitées Japonaise.

Et c’est tout, c’est fort peu pour une edition appelée « collector » surtout quand on compare avec l’édition First Press de l’éditeur Italien Dynit qui non seulement à le bon goût de reprendre les visuels Japonais sur les coffrets mais en plus contiennent plusieurs livrets de croquis/illustrations/etc.

Ce n’est pas le matériel qui manquait sachant que les editions collectors Japonaise regorgeaient de bonus.

La mention collector sur notre coffret n’a a mon avis pas sa place la, vu le contenu fort maigrichon pour un prix éditeur de 50€.

 

 

Avis sur les Oav’s :

Personnellement je ne suis pas un grand fan de la saga Gundam en général, cependant cette série d’oav’s a attirée mon attention grâce a son visuel très typique et sa qualité de production au dessus de la moyenne (malgré les combats de Gundam en 3D CGI >< ).

Le fait de suivre l’ascension d’un des personnages les plus important de toute la saga Gundam (si ce n’est LE plus important) a savoir Char Aznable est très agréable, l’histoire est bien ficelée et même si certains passage sont un peu moins bon, dans l’ensemble cette série d’oav est un must-see pour tous fans de Gundam ou pour les autres qui se sentent un peu perdu dans toute la chronologie de l’UC et qui souhaite commencer par le tout début.

Il ne reste maintenant plus qu’a attendre le prochain coffret qui devrait réunir les 2 derniers oav’s et ainsi conclure la genèse de ce personnage haut en couleur.

Conclusions :

Un achat nécessaire pour tous fans de la saga de gros méchas ou pour les petits nouveau qui veulent découvrir cet univers, cependant le prix pour le contenu de ce coffret « collector » est un petit peu trop élevé pour ce qu’il offre, je ne saurais vous dire d’attendre une petite baisse de prix et d’attendre que le coffret se retrouve au alentour de 35-40€ avant de le prendre, le contenu trop maigre ne justifiant pas la mention (et donc le prix) collector.

Niveau qualité Blu-ray il n’y a rien a redire si c’est que vous chercher en priorité foncez les yeux fermés.