Review du coffret Détective Conan The Scarlet Bullet – Edité par AB Vidéo – Par Mangatoon

Catégories :

Synopsis

« Le Japon se prépare à accueillir les Jeux Sportifs Mondiaux (JSM) à Tokyo. Le tout nouveau train à très grande vitesse Hyper Linear “Japanese Bullet” est le premier au monde à opérer dans un tunnel sous vide. Ce bijou de la technologie japonaise, capable d’atteindre 1000Km/h, sera inauguré à l’ouverture des JSM. Lors d’une fête organisée pour les sponsors des jeux, d’étranges incidents ont lieu, puis des personnalités sont kidnappées. Conan enquête et trouve un lien potentiel avec les kidnappings qui ont eu lieu aux JSM de Boston 15 ans auparavant. »

(Extrait du synopsis présent sur la fiche produit Amazon)

Staff :

  • Réalisateur : Chika Nagaoka
  • Directeur animation : Masatomo Sudō
  • Œuvre originale : Gosho Aoyama
  • Character design : Masatomo Sudō
  • Directeur de la photographie : Hitoshi Nishiyama
  • Musique : Katsuo Ono 
  • Production de l’animation : TMS Entertainment / V1 Studio

Contenu : 1 film (1h50) + 1 film bonus

Prix de vente éditeur : 29.99 €

Disponibilité : 12 janvier 2022

Édition Française AB vidéo © :

  • Traduction/Sous-titrage : TITRAFILM
  • Adaptation : Léa Le Dimna
  • Authoring : ?

Qualité technique :

Afin de réaliser cette rubrique technique pour le coffret du film 24, je me suis équipé du Blu-ray Allemand et de screens ainsi que d’informations provenant du Blu-ray japonais.

Concernant notre Blu-ray français nous avons une définition en 1920×1080 pixels, avec un frame rate à 23.976 images/secondes.

Un débit vidéo moyen à 27 Mb/s, avec des « yoyos » assez fréquents et une compression en H264 très mal maitrisée dans l’ensemble par le prestataire choisi par AB vidéo.

A titre indicatif pour comparaison, l’édition japonaise est à 21 Mb/s en moyenne et l’édition Allemande par Kazé Allemagne est à 29 Mb/s en moyenne.

Verdict sur cette édition en termes de qualité, c’est l’hécatombe, chaotique, catastrophique.

Nous avons la conjoncture de deux problèmes distincts mais liés. Le premier provenant du fait que le master international est douteux, un autre accident industriel comme pour Re:Zero. Cela peut provenir je vous cite Vick, que je remercie et qui m’a permis de mieux comprendre le problème

« Très probablement à un problème d’export du fichier ProRes international côté japonais au moment de sa création »

Comment en être arrivé à la conclusion de ce premier problème ? Par la comparaison avec l’édition Allemande, soit une autre édition internationale hors Japon.

En effet l’édition Allemande est également problématique, problème de gamma, énormément de colorbanding, à peine dissimulé lors de scènes lumineuses là où l’édition japonaise possède quelques traces de colorbanding, mais reste globalement maitrisé et propre malgré la présence d’aliasing (effet escalier sur les traits) sur le master.

L’édition française partage les problèmes de l’édition Allemande. Jusqu’ici tout va bien, ce n’est pas « réellement » du ressort d’AB vidéo.

Le second problème de taille provient cette fois du laboratoire prestataire choisi par AB vidéo qui a réussi à amplifier les problèmes du fait d’une compression non maitrisée. La vidéo est littéralement saccagée, les scènes sombres souffrent d’un macroblocking puissant (notamment à 56 minutes du film, scène qui en devient très brouillonne et presque pas regardable)

Un problème de gamma et de colorimétrie amplifié sur l’édition d’AB vidéo, les mêmes erreurs répétées comme pour les enfants de la mer …

La catastrophe est bien présente, d’autant que des solutions auraient pu régler ces problèmes :

Exiger un master convenable auprès des bureau TMS Paris. AB n’est pas un petit éditeur indépendant, leur puissance commerciale leur permet de demander ce qui est contractuel.

ET/OU Réaliser des traitements vidéo. Traitements certes lourds qui nécessitent un débit vidéo plus élevé, chose qui est largement possible au vu de toute la place disponible sur le disque près de 18 Go non utilisé …

Je remercie encore une fois Vick pour son aide concernant les traitements possible que je vous cite :

« Oui ça se « répare » mais ça va coûter cher à la compression vidéo. Car là faut traiter manuellement via un contrôle les dégradés de couleurs, donc potentiellement faire un traitement par scène au lieu d’un traitement entier du film »

Il n’y a eu aucune volonté de l’éditeur de proposer une qualité vidéo satisfaisante pourtant les solutions sont disponibles et pour un éditeur pareil c’est inconcevable.

En l’état, l’édition française est la pire au monde en termes de qualité vidéo.

Je ne vous ferai pas l’affront d’analyser le bonus en DVD… bonus en DVD … Encore si la qualité vidéo était propre pour le film principal on aurait plus ou moins compris ce choix économique de mettre le bonus sur un DVD distinct. Ici rien ne l’explique.

Note : 0/5

Qualité sonore :

4 pistes sont présentes :

  • 2.0 en Version Française, DTS-HD Ma 48Khz, 16 bits
  • 5.1 en Version Française, DTS HD Ma 48khz, 16 bits
  • 2.0 en Version Japonaise, DTS HD Ma 48khz, 16 bits
  • 5.1 en Version Japonaise, DTS HD Ma 48khz, 16 bits

La présence de la piste 2.0 est aujourd’hui injustifiée. Elle grignote sur le débit disponible pour la vidéo. Le parc matériel actuel sait très bien passer du 5.1 multi à un bon stéréo … Des éditeurs comme AlltheAnime l’ont compris depuis déjà quelques temps ! Il serait judicieux de se mettre à la page…

Concernant les pistes audios en tant que telles. Rien à dire de particulier, le mixage est bon dans l’ensemble que ce soit en VO ou en VF. La piste 5.1 est percutante sur un matériel adapté, les basses y sont bien présentes voir un peu trop.

Le choix du DTSHD MA, un codec sans perte, permet donc de profiter au mieux de la bande son percutante tels les films hollywoodiens d’actions !

Le retour de la VF est un réel plus. Le casting d’origine de la série TV étant pratiquement revenu à l’identique c’est avec un plaisir non dissimulé que l’on retrouve des voix familières !

Vous trouverez le carton de la VF sur le dossier Imgur en fin de review.

Note : 4/5

Edition :


Une édition assez simpliste et décevante. Le fourreau extérieur est en carton souple (comme celui de St Seiya en Blu-ray). De plus faute de goût pour ma part, L’artwork est gâché par un bandeau bleu « Blu-ray » pratique d’une époque révolue …

Le fourreau (taille DVD/Format G1) contient un digipack qui respire plutôt la solidité assez sobre et simpliste. Le digipack 3 volets contient le film en Blu-ray avec une belle sérigraphie (affiche du film), un DVD du film (même sérigraphie ce qui est dommage) et un DVD bonus avec une sérigraphie différente contenant le film bonus « the Scarlet alibi ».

Problème qui est régulièrement soulevé, mettre un digipack dans un carton souple c’est une hérésie, le carton n’est déjà pas très qualitatif, on y ajoute les problèmes de transports de conditionnements, on se retrouve avec des coffrets pliés …

Je ne vais pas y revenir dessus, mais mettre un DVD pour un film qui mélange certes HD/SD ne rend pas hommage à ce film, ce n’est ni économique de la part d’AB ni respectueux du client final/fan. Au vu de la place disponible sur le Blu-ray du film et pour garantir la bonne définition il aurait été plus judicieux de mettre le bonus sur le disque principal…

Ce coffret enchaîne déception sur déception.

Aucun autre bonus physique, pas de cartes, pas de poster, pas de livret, pas d’interview du staff …

En conclusion une édition plutôt minimaliste, et un retour chez AB de la licence Détective Conan totalement catastrophique sur pratiquement tous les plans.

29.99 € pour cette édition et un film en Blu-ray avec une compression/encodage catastrophique, des Bonus en DVD pratique d’une autre époque, et le film en DVD, voilà ce que vous aurez à ce prix …  

Au niveau du menu vidéo, un menu animé plutôt réussi sans aucun fond sonore, là encore au niveau du fond sonore aucun effort n’a été fait, la bande son de Détective Conan est suffisamment riche pour habiller convenablement le menu …

Les sous-titres sont à mon gout un peu trop fins et/ou n’ont pas assez de bordure noire pour augmenter le confort visuel. N’étant pas bilingue je ne pourrai pas juger de la justesse de la traduction. Néanmoins le tout semble cohérent et agréable à lire et à écouter.

Note : 2/5

Pastebin MediaInfo :

Dossier Imgur : le dossier contient unboxing photo + captures (!! attention les captures peuvent spoiler !!) :

Comparaison BD jp / BD fr / BD de :

Qualité du film :

Un 24e opus plutôt bien équilibré. Une première partie posant les fondations d’une seconde partie survoltée en action. Quelques lenteurs sont à signaler malheureusement.

La bande son et la réalisation sont agréables. Un interlude touchant du doigt quelque peu les Akai, et surtout remettant la licence Détective Conan sur rails en France (ceux qui ont vu le film comprendront le jeu de mot ou pas xD) !

Pas le meilleur film de la licence mais un très bon moment à passer, agréable, en famille ou entre amis !

Note : 3.5/5

Matériel utilisé :

  • Lecteur Bluray LG BP440, PS4
  • Lecteur Bluray Asus BW-16D1H-U
  • TV Oled
  • Ecran Hp IPS, logiciel MPC-HC

Conclusion :

Un coffret qui s’approche péniblement de la moyenne, sauvé par une très bonne Version Française, une qualité audio très bonne et une édition moyenne …

Le peu de bonus présent (le film Scarlet alibi, trailer) et la forme de ceux-ci (DVD pour Scarlet alibi) montre une édition pauvre.

La qualité vidéo désastreuse achève d’un coup de poignard cette édition.

Je ne recommande pas l’achat en l’état, il n’y a littéralement aucun respect des fans de la licence Conan. C’est Une honte en 2022 de sortir ce genre de produit insultant.

Note Globale : 9.5/20

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

janvier 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31