Review du coffret Yamato 2199 partie 2/2 édité par Dybex

Catégories :

Synopsis « An 2199.

Le Yamato est à mi-chemin vers le Grand Nuage de Magellan. Les obstacles qui se dressent sur sa route sont immenses. Le courage de son équipage, l’habileté de son capitaine et sa puissance seront-ils suffisants face à la détermination et aux pouvoirs inimaginables de l’Empire Garmillas ?»

Staff :

  • Réalisateur : Yutaka Izubuchi ; Akihiro Enomoto
  • Composition de la série : Yutaka Izubuchi
  • Directeur artistique : Minoru Maeda
  • Œuvre originale : Leiji Matsumoto, Yoshinobu Nishizaki
  • Character design : Nobuteru Yuki
  • Directeur de la photographie : Takashi Aoki
  • Mechanical Design : Junichiro Tamamori, Kimitoshi Yamane, Makoto Kobayashi, Yasushi Ishizu, Yutaka Izubuchi
  • Musique : Akira Miyagawa
  • Production de l’animation : XEBEC, AIC

Nombre d’épisodes : 13 + 1 film (1h51)

Prix de vente éditeur : 79.99 €

Disponibilité : 13 septembre 2021

Édition Française :

  • Producteur exécutif : Carlo Levy
  • Design : Anthony Graci / Studio Moshi, Giuseppe Provenzano
  • Traduction/Sous-titrage : Jean-Philippe Dubrulle
  • Authoring : Pianeta Zero

Nombre d’épisodes : 13 + 1 film (1h51)

Prix de vente éditeur : 79.99 €

Disponibilité : 13 septembre 2021

Qualité technique :

A l’instar de la partie 01, pour la série, nous avons 1 BD50 et 1 BD25, le premier contient les épisodes 14 à 21 (8 épisodes) et le second les épisodes 22 à 26 (5 épisodes).

Le débit moyen est de 24 Mb/s (moyenne pour le BD50) et de 19 Mb/s (moyenne pour le BD25).

(Pour information, les épisodes font en moyenne 39 Mb/s pour les épisodes japonais)

Les épisodes font en moyenne 5 Go à 4.5 Go contrairement aux BD jp dans lesquels les épisodes font entre 7 et 8 Go.

(Les profils des débits vidéo + captures d’écran sont disponibles sur le lien Imgur en fin de review)

L’image est comme pour la première partie, plutôt propre malgré un débit vidéo plus faible que l’édition japonaise. Un grain un peu plus dense que celui japonais est présent mais ne gâche en rien le visionnage. Le grain est particulièrement visible dans les scènes très sombres fourmillant de manière quelque peu anarchique …

Les scènes sombres, sujettes à forts dégradés de couleurs ou dans des teintes vertes sont encore une fois touchées par des traces colorbanding (postérisation sur dégradés de couleurs), malgré le « dithering » /le grain présent. Grain qui par moment ressemble à un fourmillement de microblocs qui est du au fait que le compresseur a du mal à gérer ce grain avec le débit demandé.

Il est à noter (également présent dans la partie 01), un petit problème de chrominance, une très légère dérive colorimétrique (à peine perceptible). En effet le Blu-ray français tire très légèrement vers des teintes rouges (pratiquement imperceptible mais visible notamment sur les couleurs très sombres ou très rouges). Cette dérive est également présente chez l’édition de Funimation (US).

La netteté est globalement préservée, bien qu’elle soit un peu détériorée sur les scènes à fortes prédominance de rouge (dû aux soucis de chrominance). On peut supputer, possiblement, être en présence de défauts liés à un matériel vidéo (master) international différent de celui utilisé pour l’édition japonaise. (À confirmer).

Et pour finir, on peut relever la présence d’aliasing qui est identique au matériel vidéo japonais.

En somme, une expérience visuelle qui reste bonne et confortable, meilleure que le streaming proposé par ADN, malgré les petites faiblesses mentionnées.

[Cette partie est réservée au film – L’odyssée de l’arche céleste – (non prise en compte dans la note technique) :

Le film est dans 1 BD50. Le film en lui-même pèse 28 Go avec un débit vidéo proche de 27 Mb/s.

La netteté et la colorimétrie semble être bonne. Le grain est un peu moins présent que pour la série. Moins de banding que pour la série également.

Globalement la qualité de l’encodage du film est bonne !

Note : 3/5

Qualité sonore :

Au niveau de l’audio :

Pour la série piste japonaise uniquement en 2.0, DTS-HD Master Audio 48 kHz, 24 bit.

Pour le film piste japonaise uniquement en 5.1 DTS-HD Master Audio, 48khz, 24 bit.

Excellentes pistes audios rien à redire, c’est puissant, c’est épique, c’est orchestral !

Note : 5/5

Edition :  Un mot à la réception du coffret : Massif ! Et ce n’est que peu dire, tellement massif, que les coins du coffret se déchirent légèrement. Le coffret est un peu plus large que la partie 01.

Coffret rigide, au format A4 (dans les faits, un peu plus grand que du A4, à l’image du collector de Nadia le secret de l’eau bleue).

Sur la face du coffret image full art se continuant sur toute la face externe du coffret. Vernis sélectif sur les personnages, et cerise sur le gâteau : effet soft touch sur le reste du coffret.

La surprise est encore toute grandissante jusqu’à lors de l’ouverture de ce gros coffret. L’intérieur n’est pas blanc, mais dans un teint vert Garmillas.

On y trouve un support contenant deux pochettes cartonnées de disque estampillé « Muss i den » (1 pochette par format) pour le film bonus !

A l’intérieur des disques avec effet vinyle (pour la version corrigée) (à l’image des disques 20e anniversaire Cowboy bebop).

Une fois ces petites beautés découvertes, on aperçoit la pièce commémorative (je suis tombé sur celle de Juzo Okita), très belle finition, massive en main elle aussi, respire la qualité, une très belle pièce !

Par la suite, on ouvre le digipack 3 volets, comme pour la partie 01, contenant de belles illustrations ainsi que 2 Blu-rays et 2 DVD.

La sérigraphie des disques est sympathique sans être extraordinaire. L’originalité réside dans le fait d’avoir utilisé le système de chiffre Garmillas pour les disques blu-ray de la partie 02.

Et enfin pour finir le contenu bonus physique, plusieurs livrets (près de 400 pages) très riche en contenu visuel. La qualité d’impression est au rendez-vous, quelques images sont un peu crénelées mais rien de dramatique. Effet soft-touch et vernis sélectif avec du relief sur les couvertures, bref du tout bon. Quelques petites anecdotes de production et un atlas du vocabulaire sont également à découvrir au milieu de toutes ces pages de pur bonheur.

L’édition comporte également un poster double, de bonne facture, présentant le majestueux Yamato !

Ainsi que 6 affichettes cartonnées, effet papier photo brillant qui sont sublimes !

Vous l’aurez compris, ce coffret n’est pas avare en bonus physique, il en est garni à craquer et ce n’est même pas un euphémisme !

Concernant les bonus vidéo. On a droit à des trailers, mais surtout au film L’odyssée de l’arche céleste ! C’est un film spécial qui se situe dans la série plutôt vers la fin entre les épisodes 23 et 24 (si je ne me trompe pas). Un bonus excellent d’autant que le prix du coffret n’est pas augmenté par rapport au premier.

Concernant le menu vidéo, identique à celui de la première partie, animé avec une musique de fond dans le ton de la série donc du très bon !

La police d’écriture est lisible, pas de soucis de ce côté-là. On peut saluer l’effort d’avoir traduit les génériques. A quelques reprises le minutage des sous-titres est un peu décalé, mais cela reste correct et non gênant.

Note : 5/5

Pastebin MediaInfo :

MediaInfo BD3 Dybex Yamato 2199 – Pastebin.com

MediaInfo Film Dybex Yamato 2199 – Pastebin.com

Dossier Imgur : le dossier contient unboxing photo + captures (!! attentions les captures peuvent spoiler !!) :

Comparaison BD jp / BD fr :

Yamato 2199 Comparison Japanese release and Dybex French Release. | Slowpoke Pics

Problème netteté et décalage chroma : YAMATO 2199 – Imgsli

Qualité de l’œuvre : (copié coller de la partie 01, car je n’ai pas changé d’avis sur la qualité de l’œuvre)

Une série incontournable du genre ! Si vous aimez les combats dantesques dans l’espace. Une histoire bien ficelée. Des Ost absolument sublimes, une animation aux petits oignons. Une réalisation impeccable ! Avec du suspense, du drama, de la comédie mais le tout très bien dosé. Sans oublier

une nostalgie omniprésente via la chara-design avec un rythme qui donne la pêche. Vous tapez à la bonne porte !

Vous devez commencer cette série soit via cette édition (que je conseille +++) ou via ADN où la série est disponible légalement ! (Malheureusement la série a quitté le catalogue de Wakanim)

Note : 5/5

Conclusion : Une très belle édition, très soignée avec une qualité vidéo confortable mais non pas parfaite malheureusement, une qualité audio sublime et très riche en bonus physique !

Note Globale : 18/20

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.