Posted on

Synopsis : Jeune boxeur doté d’un talent inné, Joe Yabuki a disparu de la circulation depuis la mort accidentelle, au cours de son dernier match, de son ami et adversaire Tôru Rikiishi. Il refait surface après six mois d’errance dans les rues de Tokyo avec l’ambition de devenir très rapidement un grand boxeur professionnel. Mais si son retour s’annonce sous de bons hospices avec des victoires fulgurantes, le souvenir de Rikiishi ne tarde pas à se manifester et l’empêche de porter des coups puissants au visage. Un point faible que ne peut se permettre un grand boxeur…

Staff :

  • Réalisateur : Osamu Dezaki
  • Scénario : Yoshimi Shinozaki, Haruya Yamazaki, Atsushi Yamatoya, Hideo Takayashiki, Osamu Dezaki
  • Chara Design : Akio Sugino
  • Musique : Ichirô Araki
  • Studio : Tokyo Movie Shinsha

Prix de vente éditeur : 59.95 euros

Disponibilité : 6 décembre 2019

Qualité technique : la TMS est reconnue pour la restauration de leurs oeuvres en HD et cette fois-ci encore le travail effectué est magistral ! Il reste toujours quelques points blancs et un peu de fourmillement mais c’est tout à fait normal vu l’âge de la série !

Note : 4.5/5

Qualité sonore : Japonais et Français en Dolby Digital Stéréo. Le son reste clair, pas de souffle. Le traitement du son a été réussi malgré l’absence de piste HD. Par contre, il fait mention d’une piste PCM sur la jaquette qui n’est pas présente. Le film est en VOSTFR.

Note : 4/5

Editions : Cette édition collector limitée se compose d’un coffret au format a4. A l’intérieur, un digipack avec des volets avec encoche comme système de rangement. Ce choix possède un avantage indéniable ainsi qu’un inconvénient dommageable. Le plus c’est la faible épaisseur du digipack, le moins c’est que les disques peuvent glissés facilement. Lors de la réception, des disques se baladaient mais heureusement aucun dégât. En accompagnement, 5 illustrations cartonnées très jolies ainsi qu’un artbook (assez massif) de 192 pages.

La série complète 47 épisodes ainsi que le film récapitulatif sont répartis sur 5 disques.

Note : 4/5

Screenshots : Série https://imgur.com/a/ad5icID

Film https://imgur.com/a/t66DUBo

Qualité de l’oeuvre : Oeuvre maîtresse de l’animation Japonaise avec un réalisateur de génie, l’éditeur Black Box nous fait plaisir en nous proposant un écrin parfait afin d’en profiter au maximum. Il ne faut surtout pas passer à côté !

Note : 5/5

Note Globale : 17.5/20

4 Replies to “Review – Ashita No Joe 2 – Edition collector”

  1. Salut,

    J’avoue que ça donne envie, je ne connais pas particulièrement la série mais je risque de m’y intéresser. Surtout venant de TMS, un studio qui nous à donné (et nous donne encore !) de superbes séries.
    Mais si techniquement la vidéo à l’air propre, je tique sur le 5/5 pour l’audio, même si les pistes sont propres, on est en présence d’AC3 compressé alors qu’on nous vend comme toujours du PCM (non compressé) sur la boite (publicité mensongère diront certains !).
    Je ne dirait rien si la qualité était comparable mais ce n’est pas le cas ! Je me suis fait avoir avec le coffret Sakura du même éditeur et la différence était audible. Je trouve dommage de ne pas noter ce genre de soucis alors que le format BD avait pour objectif de supprimer ce défaut du DVD. Quand j’achète une édition physique, je m’attend à avoir une qualité bien supérieure à celle de la VOD mais j’ai l’impression que ces derniers temps, Black-Box baisse en gamme ce que je trouve dommage. Alors que beaucoup sont prêts à mettre le prix.
    Encore une fois la note audio est identique à celle de par exemple la dernière saison de l’attaque des titans en BD et je ne suis pas sûr que du lossy soit identique en gamme à du lossless encore plus sur du matériel restauré.

    Après encore une fois ce n’est que mon avis, ça fait du bien de revoir des critiques techniques d’animés en physique mais ça ne serait pas mal qu’elles soient plus sévères pour mettre en avant les vraies réussites techniques. Le marché du physique est à considérer aujourd’hui, encore plus celui du Blu-Ray, comme ce qu’il est: Essentiellement soutenu par un public de niche et à besoin d’arguments pour séduire un plus large public et rapprocher la technique de la concurrence démat’ ne va pas dans ce sens.
    Certains se rappelleront qu’à une époque on proposait une édition « standard » faite pour correspondre à tous et une « collector » pour les plus exigeants prêts à dépenser un peu plus, ça me manque un peu…
    Enfin voilà, ça fait plus général comme critique que centré sur cet article ;-D mais j’espère proposer une bonne approche et des idées ! Par contre le livret à l’air sympa xD

    1. Bonjour,

      Je comprends tout à fait votre point de vue sur la partie audio. Les notes vidéo et audio sont données selon le type d’oeuvre, l’ancienneté rentre beaucoup en compte. Une série qui a 40 ans n’aura pas les mêmes attentes qu’une de nos jours. De plus, je préfère de loin avoir une piste son compressée mais de qualité qu’une piste HD trafiquée en 5.1.

      1. Ha c’est clair !

        Mon petit préféré dans ce genre c’est les pistes « pseudo-lossless » de la première saison de Lupin The Third au Japon. L’éditeur VAP a bourré les disques d’une piste PCM (De très bonne facture, dommage encore une fois que Black-Box ne l’ai pas gardée) avec le mono d’origine dupliqué, et de deux pistes 5.1 en Dolby True-HD et en DTS-HDMA qui sont en vérité… Le mono dupliqué de la piste PCM seulement placé sur les canaux avant gauche et droite (les autres sont complètement silencieux). Du coup, quand le coffret est sorti chez Black-Box certains ont cru que l’éditeur n’avait pas gardé le 5.1 mais ce dernier n’a tout simplement jamais existé…

        Après je comprend votre point de vue mais j’aurais mis 4/5 voire 4.5/5 histoire de marquer le problème qui aurait pu être très simplement évité, quitte du coup si la série ressort dans 10 ans avec cette fois-ci un son HD obtenir le fameux 5. N’en reste pas moins que c’est bien du PCM qui est vendu sur la boite ce qui peu importe les goûts est une erreur que l’éditeur fait sciemment depuis de nombreuses années, ce qui me gêne malgré tous les points positifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *