Synopsis : Dans un monde constitué d’une multitude de dimensions, toutes peuplées par d’innombrables créatures, Dual et Dorothy ont pour mission d’éradiquer les virus qui menacent chacun de ces espaces. Et la règle est simple : tout monde infecté doit être systématiquement détruit. C’est leur travail, et elles seules en ont la responsabilité. Un jour, Dual et Dorothy découvrent une jeune fille infectée par un virus. Elles parviennent néanmoins à la sauver, mais cet être semble rempli de mystère. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Lorsqu’elle se réveille, elle demande alors à retourner au jardin des fleurs…

 

Staff :

  • Réalisateur : Masashi Ishihama
  • Scénariste : Fumihiko Shimo
  • Studio d’animation : A-1 Pictures
  • Musique : Masaru Yokoyama

 

Prix de vente éditeur : 24.95/29.95 euros

 

Disponibilité : 20 mars 2018

 

Qualité technique : du colorbanding lors des scènes sombres mais une qualité globale très satisfaisante !

 

Note : 4/5

 

Qualité sonore : Japonais en PCM 2.0. Son très dynamique.

 

Note : 5/5

 

Editions : une édition DVD et une combo Blu-ray + DVD

 

 

Note : 4/5

 

Screenshots :

https://drive.google.com/open?id=1Uksw5rL7iSKZaZMicjnNHMgI6XvzD-kt

 

Qualité de l’oeuvre : Mélange de magical girls et de SF, ce film nous plonge dans un monde virtuel créé par les hommes. Dans celui-ci, des souvenirs de différentes époques sont sauvegardés et 2 programmes anti-virus prénommés Dual et Dorothy ont pour rôle de supprimer les éventuels virus et les souvenirs infectés. Lors d’une mission de routine, elles tombent sur une jeune fille infectée et après avoir neutralisé la menace, la récupère dans leur demeure. Cette demoiselle se prénomme Remo et cherche à retourner dans son champ de fleurs. Une amitié va naître à travers leurs escapades dans les différents souvenirs mais de nombreux mystères autour de cette jeune fille vont changer leur monde à tout jamais.

Ce film possède quelques qualités mais aussi selon moi quelques défauts ! Tout d’abord, A-1 Pictures propose une animation de qualité avec un chara-design soigné. Une bande sonore réussie vient ajouter du charme au récit. Là où le bat blesse, un scénario très (trop) simple ajouté à une durée très courte (67 minutes) font baisser la note de l’oeuvre.

Au final, c’est un film qui pourra plaire aux amateurs du genre ainsi qu’aux néophytes mais qui aura du mal à convaincre les plus exigeants !

 

Note : 3/5

 

Note Globale : 16/20